Thématiques | Federia
Actualités | Généralités

Des conseils de pro pour un site...de pro!

Publié le 01 Juin 2020

Votre site web, s’il est bien conçu et bien marié à vos réseaux sociaux, peut vite devenir votre arme absolue. Chrystelle Charlier nous donne des conseils pour un site internet professionnel.

Un site web peut tout faire : montrer vos biens, évidemment, mais faire une démonstration de votre professionnalisme également : une page de bien conçue correctement peut montrer à vos visiteurs la qualité de vos photos, vos vidéos si vous en proposez, vos visites virtuelles ou encore vos plans, vos calculateurs de crédit ou que sais-je encore ?

Vous pouvez tout faire : ajouter un accès propriétaire lui permettant de voir l’évolution de son bien ou encore un accès à certains biens premium, tout est possible !

Vos formulaires peuvent également entraîner des comportements précis, on appelle ça les “funnels”, ou tunnels de vente, et ils peuvent être créés depuis la conception de votre site.

Bien entendu, il faut savoir quoi demander à votre provider. Un agent immobilier n’est pas programmeur et peut ne pas comprendre la différence entre un site efficace et un site inutile puisque parfois, les deux peuvent se ressembler comme deux gouttes d’eau sans qu’on ait la moindre conscience des différences internes qui entraînent leurs résultats, bons ou mauvais

1. Les bonnes questions à vous poser pour évaluer votre site !

Quel est le comportement de vos visiteurs ? 

Grâce à Google Analytics, vous pouvez facilement analyser la quantité et la qualité de vos visites. 

Le nombre de visiteurs et le nombre de visites reflètent la popularité de votre site. Si vous n’avez pas plus de 100 visites par jour, remettez-vous en question : le message est-il clair ? Répond-il à la demande ? Votre site est-il bien référencé ? Son contenu est-il intéressant ? De même, si la durée moyenne de visite est inférieure à une minute, c’est qu’il manque probablement des informations.

Analysez ensuite quelles pages sont les plus fréquemment visitées pour savoir que mettre en avant par la suite.

Est-il responsive et HTTPS ? 

Quand on sait que les recherches se font pratiquement via le mobile (75% environ des utilisateurs), ne pas avoir un site responsive est tout bonnement suicidaire.

Pour rappel, “responsive” signifie que le site s’adapte à n’importe quel écran (smartphone, tablette, grand écran…). Pour le vérifier, il vous suffit de jouer avec la taille de la fenêtre et de voir s’il s’adapte à celle-ci.

Autre point important : le HTTPS, qui signifie Hyper Text Transfer Protocol Secure protège les données des utilisateurs, ainsi que l’information qu’ils consultent. Un tel site vous permet d’entrer des données personnelles (numéro de carte de crédit, adresse…) en toute sécurité. 

Si vous n’êtes pas encore passé à la version sécurisée, votre site est tout simplement “puni” par Google. Il indique désormais systématiquement “Site non sécurisé” s’il y a une section transactionnelle ou des formulaires. Ceci a un impact direct sur vos conversions et sur votre référencement naturel, impliquant une baisse de trafic.

Est-il facile de modifier votre site ?

Avoir un nouveau site vous permet plus facilement de faire les mises à jour et de maintenir votre site performant. 

De plus, en adaptant le support aux évolutions des moteurs de recherche, les mises à jour favorisent votre référencement. Elles vous permettent aussi d’éviter l’obsolescence technique et d’assurer une sécurité optimale en corrigeant les failles de sécurité. Si vous ne savez pas facilement faire ces modifications, comme c’est le cas sur les vieux sites, il est grand temps d’en changer.

Le design est-il toujours actuel ? 

De nouvelles normes de design sont apparues ces dernières années. La tendance est aux parallax et au back-ground vidéo, synonymes de dynamisme et de modernité. Mais bien plus que l’aspect visuel, le design tisse une relation de confiance avec l’internaute. En effet, l’utilisateur va plus vite prendre au sérieux une société dont le site est visuellement moderne. Les études montrent que les femmes se basent essentiellement sur le design pour savoir si le site est fiable ou non. Elles prennent en compte la complexité du design, la police, les couleurs, les pop up… Un bon design n’est pas essentiel, mais un mauvais peut faire fuir vos visiteurs !

2. Pourquoi intégrer un blog à son site internet ?

Site et blog sont généralement liés. N’allez pas croire qu’il s’agit d’une passion ou d’une envie de rédaction. Avoir un blog, c’est avant tout mettre à sa disposition un outil marketing efficace et performant ! Ne pas lier un blog à son site, c’est perdre une chance d’attirer du trafic, de trouver de nouveaux prospects, de renforcer la relation avec ses clients et surtout d’améliorer son référencement naturel. Explications.

Attirer du trafic

Les articles créent du contenu sur vos réseaux sociaux et ramènent votre communauté vers votre site. De plus, ils ont tendance à être plus vite partagés et relayés par vos visiteurs et abonnés qu’une simple page de site. La raison ? Le contenu est généralement très ciblé et le sujet très précis.

Rencontrer de nouveaux clients

Avec un blog, vous ouvrez les portes du net. En effet, vous ne vous adressez pas seulement à des clients ou des personnes intéressées par vos services. Vous étendez votre champ d’action et votre public cible. 

Comment ? Notamment grâce au référencement de l’article et des mots clés que vous mettez en avant, mais aussi grâce aux partages, à la qualité de votre contenu, du sujet traité…

Proposer un contenu différent

Le blog vous permet de faire varier votre contenu. Misez d’ailleurs sur des articles de qualité, quitte à en publier moins régulièrement. Vos lecteurs seront vraiment intéressés. Ils reviendront spontanément. Vous fidéliserez plus facilement vos clients.

Augmenter le référencement

Un mot sur le référencement. Google fonctionne par mots clés. Quand vous tapez votre recherche, les premiers sites qui s’affichent sont les mieux positionnés, c’est-à-dire ceux qui ont le plus de trafic et de visibilité. Vous souhaitez voir le vôtre en première place ? Il existe de nombreuses méthodes, payantes ou non : le blog en fait partie. Grâce au trafic qu’il ramène et aux mots clés que vous utilisez, vous aidez Google à reconnaître votre site, à le rendre pertinent et à mieux le placer.

De plus, insérer du contenu régulièrement sur votre blog ou votre site incite les robots à y repasser pourindexer les nouvelles pages.

3.Optimisez votre site grâce au SEO

Le SEO, c’est quoi au juste ? Littéralement Search Engine Optimization. C’est le fait d’optimiser son site internet, de façon à le placer en tête des moteurs de recherche sur un ou plusieurs mots clés.

De nombreuses techniques de référencement naturel existent. Il faut axer sa stratégie sur plusieurs points : la structure du site, le copywriting, les liens, les mots clés…

Que faut-il faire en 2020 pour optimiser son SEO ?

  • Améliorer l’optimisation et le design

La performance d’un site dépend de l’expérience de vos internautes. Le premier facteur qu’ils prennent en compte est la vitesse de chargement. Plus un site est lent, plus il va freiner les visiteurs à rester sur votre site. Vient alors le cercle vicieux de la perte de visibilité : moins de visiteurs, moins de référencement, moins de visibilité donc moins de visiteurs, etc.

Une fois le site optimal au niveau technique (pensez également à limiter le java script et le CSS qui ralentissent fortement le chargement), il ne faut pas négliger le design. Il constitue un facteur essentiel pour les nouvelles générations et les incitera à revenir. À la clé ? Un meilleur positionnement Google.

  • Miser sur les photos et les vidéos

Le SEO est aussi influencé par les images, les vidéos ou encore les actualités. Non seulement les vidéos permettent une meilleure expérience utilisateur puisque votre contenu peut se diversifier, mais elles permettent aussi d’avoir un meilleur référencement naturel lorsqu’elles sont bien référencées. Les images, quant à elles, jouent sur le visuel et l’attrait du site.

4. Et la maintenance ?

Le saviez-vous ? Un site web, sans mises à jour, a une durée de vie de 3 ans environ. Au-delà, il devient vite lent, vétuste et moins "user-friendly". 

"La maintenance préventive et curative en cas de besoin, est un investissement pour la santé de votre site, ce qui se traduit directement sur la santé de votre entreprise." (Source : Le Monde)

Créer un site internet, c’est bien ; en prendre soin, c’est mieux ! La maintenance du site est ultra importante pour le bon maintien de votre business. Malheureusement, elle est souvent négligée. À tort !

Sans vouloir vous faire peur, en faisant l’impasse sur les mises à jour de votre site ou sur les modules installés, vous risquez des dysfonctionnements majeurs de votre site internet. Oubliez les idées reçues et agissez avant qu’il ne soit trop tard.

"J’ai un site WordPress, je n’en ai pas besoin". Bien au contraire, que ce soit avec WordPress, Prestashop ou une autre solution, l’entretien de votre site est indispensable.

"Je fais moi-même l’entretien de mon site internet". Cela revient à s’auto-médiquer. Et même si vous vous connaissez en PHP, CSS, Base de données pour gérer la maintenance, avec les années, nous avons remarqué que bon nombre de nos clients ne la font pratiquement jamais et ne remettent que rarement à jour leur site internet, par manque de temps ou par négligence. A noter que le paysage du net se modifie continuellement et que la mise à jour des plug-ins est de plus en plus fréquente, raison pour laquelle, il est important de toujours être en veille et de suivre les MAJ de très près. 

"Pas besoin d’aide tant que je n’ai pas de problème". Attendre que les problèmes arrivent et compter sur le petit bonheur la chance revient à se mettre le couteau sous la gorge, surtout en informatique. Quand le site est "down", il est généralement trop tard et la note est très élevée. La prévention est votre meilleur allié.


Article rédigé par Chrystelle Charlier,
Key Account Manager et Google certified

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.