Thématiques | Federia
Actualités | Généralités Copropriété

Attirer les jeunes en copropriété

Publié le 01 Février 2021

"D’ici à 5 ans, la Belgique risque de manquer cruellement de syndics d’immeubles". Tel était l’avertissement du journal Le Soir, en novembre… 2017. L’échéance se rapproche pour les professionnels gestionnaires de biens, et les années confirment la difficulté ressentie pour recruter des collaborateurs. Un métier méconnu, injustement mal aimé… Gilles Frémont, Président de l’ANGC, signe le préambule du livre blanc "Attirer les jeunes en copropriétés", codirigé avec Jean-Pierre Lannoy, président du CEFIM, et Sonia Valembois-Duval, DRH du groupe Sergic. 

Trois axes de réflexions ont été étudié lors de ce colloque, rassemblant plus d’une trentaine d’intervenants. La thématique de la formation et des écoles a logiquement été étudiée en premier lieu, faisant remonter plusieurs constats. Il n’existe pas, à ce jour, de formation scolaire qui prépare au métier de gestionnaire de copropriété. Plusieurs compétences sont indispensable à l’exercice du métier de syndic, parfois surnommé à raison “un véritable couteau-suisse de l’immobilier” : connaissances juridiques, habilité administrative, intransigeance comptable,… Il ne faut en outre pas mettre de côté l’aspect primordial de cette profession : les soft skills, entendez relations humaines, médiation, résistance au stress,… Sans oublier l’aspect digital, qui s’est fortement développé en ces temps de crise sanitaire. 

Dans ce livre blanc, les auteurs pointent du doigt la nécessité d’accompagner les juniors dans leur apprentissage du métier de syndic, sur le terrain, en les incluant de manière concrète aux différents hauts-faits de la profession. Les recommandations suivantes sont notamment formulées :

1. Initier les jeunes aux techniques de prévention des conflits en copropriété : maîtriser la médiation et la gestion du flux de mails est indispensable pour tout gestionnaire de biens. 

2. Faire connaitre parfaitement le déroulement des Assemblées Générales, clé de voute de la profession, connaître sur le bout des doigts les méthodes, les étapes et l’organisation des AG.

3. Assurer une formation continue aux syndics en apprentissage : pour ce métier demandant un investissement personnel très important, les jeunes doivent être accompagnés de manière continue, et profiter d’un suivi strict de la part des professionnels expérimentés. Selon une étude de l’ANGC datant de 2020, 50% des gestionnaires de biens interrogés ne s’estiment pas suffisamment formés sur leur métier.

Enfin, l’attractivité du métier de gestionnaire de biens est indissociable de son image de marque. Nous ne pouvons nier que le métier de syndic souffre d’une mauvaise image auprès de celles et ceux qui ne connaissent que peu la profession. Que ce soient les étudiants, les politiques ou les médias, tous perçoivent le métier comme ingrat, trop administratif. Une image de marque à rénover de tout urgence !

Le groupe d’experts a donc dégagé trois axes de réflexion :

1. Valoriser les compétences du syndic, en mettant en avant la qualité de ses services, son expertise et son savoir-faire. Il convient en outre de valoriser l’importance sociale du syndic dans l’habitat collectif. Nous avons fait une belle avancée en ce sens lors de ce confinement, en étant reconnus comme métiers “essentiels”.

2. Prévenir le “syndic-bashing”, en parlant d’une seule et même voix. Occuper le terrain médiatique de manière uniforme et permanente est une des clés de la reconnaissance de ce métier. FEDERIA exerce ce rôle d’organe représentatif des syndics, et continuera à le faire.

3. Promouvoir le métier de syndic du mieux possible, en l’associant avec des valeurs fortes telles que la confiance, le rapport humain, l’aspect multidisciplinaire. Défendre fièrement sa profession de syndic est également
indispensable à une meilleure image de marque. 

 

Découvrez l'intégralité du de ce livre blanc ici.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.