Suite de la « saga » relative aux visites d’immeubles…

Publié le 18.11.20 à 12:21


Ce 17 novembre, Madame la Ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden annonçait dans la presse néerlandophone que les visites d’immeubles n’étaient possibles que si le candidat-acheteur ou le candidat-locataire visitait seul le bien, l’agent immobilier, les vendeurs, les locataires ou autres occupants du bien devant rester à l’extérieur de celui-ci.

Les « FAQ Coronavirus » du Ministère de l’Intérieur ont été mises à jour en ce sens ce mercredi matin. En voici la teneur :

 « Les agences immobilières ne peuvent pas accueillir de public, sauf dans le cadre de prestations de service aux professionnels. Les personnes qui souhaitent louer ou acheter une propriété sont autorisées à visiter celle-ci uniquement si aucune autre personne n’est présente dans la propriété à ce moment-là. L’agent immobilier, les vendeurs, les locataires ou les occupants actuels ne sont donc pas autorisés à être présents lors de la visite. Le respect des obligations légales, telles que, par exemple, l’établissement d’un état des lieux au début d’un contrat de location, reste possible ».

Nous sommes assez dubitatifs quant à la mise en pratique de ces nouvelles règles et des services que nous pourrons proposer à nos clients. En effet, nous ne pouvons pas concevoir de laisser entrer un amateur seul dans un bien dont nous avons la responsabilité (et ce, même si le bien a été « vidé » de ses occupants éventuels). L’amateur qui visite seul pourrait tout toucher dans le bien, ce qui n’est évidemment pas conseillé en cette période de crise sanitaire, sans perdre de vue les potentiels dégâts qui pourraient être commis dans un bien « vide de mobilier » ou les éventuels vols ou dégradations qui pourraient avoir lieu dans un bien « occupé mais vidé de ses occupants le temps de la visite ». Il en va de notre responsabilité et nous ne pouvons cautionner cela.

Le droit au logement est un droit fondamental et il semble que celui-ci soit bafoué en ces temps de troubles. Nous avons en effet des échos de situations dramatiques dans lesquelles certaines personnes se trouvent en raison des difficultés ou de l’interdiction de visiter un immeuble ces derniers jours.

Nous constatons que Madame la Ministre de l’Intérieur a déjà revu deux fois sa lecture de l’arrêté ministériel du 1er novembre 2020et qu’elle se rapproche de plus en plus de la lecture que nous en avions depuis le début.

Sachez que nous continuons à nous battre pour pouvoir obtenir l’autorisation pour l’agent immobilier d’entrer avec le candidat-acquéreur ou le candidat-locataire dans le bien visité et ce, tout en respectant les règles sanitaires en vigueur telles que reprises dans notre Guide sectoriel.

Nous continuons notre combat et ne manquerons pas de vous tenir informés.  



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.