Federia

Droit passerelle : retour de caisses d’assurances sociales

Publié le 02.02.21 à 00:00


Face aux nombreuses difficultés dont vous nous avez fait part ces dernières semaines au sujet du droit-passerelle, nous n’avons jamais rien lâché. Nous avions encore relancé les sept « grandes » caisses d’assurances sociales mi-janvier.

Suite à notre interpellation, nous avons eu un retour de plusieurs d’entre elles, qui nous informent être en train de régulariser la situation progressivement, et nous ne pouvons que les en remercier. Vous avez été nombreux à nous faire par de vos difficultés suite à notre appel.

Notre action porte donc ses fruits ! Nous sommes enfin entendus !

Cependant, les caisses nous rappellent la situation exceptionnelle qu’elles ont dû affronter et les difficultés engendrées de leur côté également. Elles sont conscientes du retard qui a été pris pour répondre à certaines demandes. Les caisses nous expliquent notamment que :

-        De nombreux investissements en outils informatiques ont dû être réalisés pour traiter toutes les demandes de droit-passerelle automatiquement ;

-        Les demandes restant à traiter manuellement résultent soit d’un mauvais choix de formulaire, soit d’imprécisions sur certains critères d’octroi (catégorie de l’affilié, présence de revenu de remplacement, personnes à charge,… ) ;

-        Beaucoup de dossiers ont été introduits durant la deuxième quinzaine de décembre, soit à la veille des congés de fin d’année. Il est normal qu’il y ait eu un ralentissement dans le traitement des demandes à cette période ;

-        Les équipes travaillent à flux tendu, weekends et jours fériés compris ;

-        A l’UCM, il y aurait eu plus de 40.000 demandes à traiter par mois, auxquelles il faut ajouter 25.000 mails mensuels et plus de 30.000 appels téléphoniques. L’UCM mais aussi toutes les autres caisses ont dû composer avec des défis opérationnels inédits.

Parmi les différents retours que nous avons eus, nous avons constaté que certains d’entre vous ont demandé le droit-passerelle « de crise ». Comme nous l’avons déjà signalé précédemment, les agents immobiliers ne sont éligibles qu’au droit passerelle de relance (ou de « soutien à la reprise ») pour les mois d’octobre, novembre et décembre 2020. Par conséquent, si ce n’est pas le bon droit passerelle qui a été demandé, cela engendre un retard de traitement car la caisse devra soit aiguiller l’affilié vers le bon formulaire soit traiter la demande manuellement.

Nous attirons votre attention sur le fait que si certaines caisses vous ont versé le droit-passerelle de crise (ou encore le double droit passerelle), c’est probablement une erreur et il se peut fortement qu’ une demande de restitution vous soit adressée. Un conseil : prenez contact avec votre caisse pour régulariser la situation.

Nous sommes bien conscients de la situation difficile dans laquelle beaucoup d’entre vous se sont retrouvés dans l’attente du versement du droit-passerelle. Si votre situation n’est pas encore régularisée, nous vous invitons à poursuivre les contacts avec votre caisse. Nous espérons que tout rentrera rapidement dans l’ordre.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.