Thématiques | Federia
Actualités | Généralités

Marketing digital : la révolution est en marche !

Publié le 19 Décembre 2022

2022 aura été une année particulière au niveau du digital. Les habitudes des utilisateurs évoluent à une rapidité impressionnante et comme souvent, les moins intéressés peinent à s’adapter alors même que l’adaptation est cruciale pour la survie des entreprises.

Chez Flexvision, notre travail de veille constante nous permet de voir venir les nouveaux usages et de tenter de les adapter au monde immobilier. Et nous pouvons d’ores et déjà vous dire que cette fois, les choses bougent plus vite et plus fort que jamais.

TikTok, le nouveau Dieu des réseaux

Nous vous en avons déjà parlé dans le dernier Federiamag mais il est encore temps d’insister puisque TikTok est le responsable majeur des bouleversements auxquels nous assistons.

Vous pensez encore que TikTok est un réseau pour les adolescents ? Oubliez cette idée reçue : elle date des débuts du réseau qui, depuis, a muté en profondeur, devenant le réseau à la croissance la plus impressionnante jamais connue.

Démonstration…

Si vous vous intéressez un tant soit peu à la musique, vous aurez aisément constaté que désormais, TikTok est LE réseau prescripteur de musique : Spotify en est témoin, le top des sons les plus écoutés correspond désormais aux vidéos virales qu’on y trouve.

Ainsi, Running Up That Hill de Kate Bush a fait un retour fracassant 37 ans après sa sortie, se retrouvant de nouveau en haut des charts, suite à sa diffusion dans un épisode de Stranger Things repris par milliers sur TikTok.

Parce que TikTok n’invente rien : il fait écho comme jamais auparavant. Il suffit qu’un produit attire l’attention d’un TikTokeur pour qu’il se répète et se répande dans toute l’audience avec un effet boule de neige qui se termine littéralement en avalanche.

On l’a vu, par exemple, avec le Cicaplast de La Roche Posay, une crème hydratante pourtant connue depuis longtemps, qui s’est retrouvée en rupture de stock partout du jour au lendemain parce que quelques TikTokeurs en ont parlé. La marque CeraVe a également observé une croissance exceptionnelle suite à son succès sur le réseau.

D’autres exemples ? La lecture ayant à elle seule un univers entier sur TikTok avec le phénomène Booktok, les maisons d’édition voient soudainement leur chiffre d’affaires remonter alors qu’il était en baisse. Hachette observe une croissance de 3,6 % au cours du dernier trimestre, certains de ses titres voyant leurs ventes exploser suite aux recommandations des Booktokeurs.

Les exemples sont innombrables et vont de produits de nettoyage, avec l’univers Cleantok, aux objets vendus sur Amazon, avec l’univers AmazonFinds, en passant par la décoration, l’alimentation ou le sport.

En somme, passer à côté de ce réseau revient à ignorer Facebook il y a 15 ans.

D’ailleurs, certains agents outre-Atlantique l’ont bien compris et nous vous livrons ici quelques-unes de leurs statistiques :

  • Tatiana Londono, fondatrice du groupe immobilier montréalais Londono, atteint 2,7 millions de followers, pour une audience trilingue (FR, EN, ES) et des vidéos qui touchent jusque 17 millions de personnes.
  • Alexander Zakharin, agent immobilier new-yorkais spécialisé dans les biens de luxe à Manhattan, avec ses 746.000 followers, réussit l’incroyable exploit de vendre SANS SITE WEB, en diffusant des vidéos de ses biens sur ses réseaux exclusivement.
  • Glennda Baker, agent immobilier à Atlanta, comptabilise pas moins de 840.000 abonnés avec des vidéos générant plus de 10 millions de vues.

Leur point commun ? Ils publient TOUS LES JOURS. Parce que c’est ça que demande TikTok : une constance absolue. Pour peu que la régularité y soit, la récompense tombe vite… à la condition de vous montrer !

L’humain, le vrai !

Eh oui, sur TikTok, le public veut voir DES GENS. C’est le grand retour de l’humain célébré dans toute sa splendeur naturelle.

Après des années de productions hyper lissées, l’audience veut des êtres humains réels, dans leur cadre de vie réel, avec leurs problèmes et leurs réussites.

C’en est fini de produire des contenus parfaits, de lisser les peaux et d’améliorer le cadre, on peut enfin respirer et proposer des contenus plus simples et plus réalistes.

Prenez le temps d’aller suivre les quelques exemples cités ci-dessus : vous comprendrez mieux l’essence de TikTok.

Chronophage mais utile

Mais comment produire autant de contenus au quotidien sans pour autant perdre de vue le coeur de votre profession, à savoir gérer les biens de vos clients ?

Il ne fait pas de doute que c’est difficile, mais sans marketing, l’immobilier peine, comme tous les secteurs désormais. Les plus motivés prendront donc le taureau par les cornes et se lanceront dans la grande aventure.

Notre suggestion : "batchez" votre production, prévoyez une journée complète de tournage, pour laquelle vous aurez rédigé trente contenus et tournez tout en une fois

Prévoyez donc deux journées de travail de rédaction, une journée de tournage et une journée de montage (puisqu’en principe, ces vidéos ne nécessitent pas un gros travail post-production si vous avez bien fait ça !).

Vous l’aurez compris, on parle de 4 jours de votre mois, sacrifiés sur l’autel de votre notoriété, mais cela peut valoir l’investissement si ça fonctionne.

Autre solution pour ceux qui en ont les épaules : déléguer la rédaction des contenus et le montage à un sous-traitant.

L’effet rebond : on change d’armes

Les réseaux se sont toujours copiés les uns les autres. Le succès fulgurant de TikTok n’a pas laissé ses concurrents indifférents et voici que tous proposent des contenus similaires, sans pour autant offrir son algorithme incomparable.

C’est bien simple : sur Youtube avec les Shorts et sur Instagram avec les Reels, le monde virtuel est envahi de contenus tiktokables.

L’heure n’est plus aux photos (quoique, nous en reparlerons plus loin), elle est aux contenus ultracourts qui se dévorent en quelques secondes, bourrés d’énergie et de mouvements.

Les transitions cadencées sont de rigueur et le respect des fameuses "trends", ces tendances lancées par l’un puis reprises par des milliers et qui assurent une plus grande visibilité, est vivement conseillé. Même les professions les plus sérieuses se lancent dans ces vidéos amusantes et plus si décalées : dentistes, médecins, chimistes, fiscalistes, avocats, …, tout le monde y va de sa création de contenus souvent pédagogiquement drôles.

Et les photos alors ?

Il y a quelques mois, on vous aurait dit que les photos vivaient leurs dernières heures. Mais il en va toujours ainsi avec les réseaux : leur caractéristique première est leur mouvance et leur instabilité.

TikTok a récemment sorti un nouvel outil permettant de partager… des photos ! Pendant qu’Instagram s’échine à devenir un réseau vidéo, TikTok annonce le retour des carrousels et des images statiques…

Et de nouveau, des trends s’emparent de l’outil et on peut déjà prédire que si la photo n’est pas morte, elle est désormais en portrait puisque prévue exclusivement pour les téléphones. (Il est vraiment grand temps d’oublier les photos en paysage : hormis pour des sites web, elles ne serviront bientôt plus…)

Un changement profond de pratiques

Aussi, TikTok a choisi d’allonger ses descriptions, passant de 300 à 2200 caractères. Son objectif ? Devenir un outil de recherche en référençant les mots utilisés. Le voici donc prêt à tenter de concurrencer le Dieu Suprême : Google lui-même.

Les réseaux deviennent tellement prévalents pour la plus jeune génération que Google voit pointer la menace : en effet, il a récemment annoncé avoir noté que près de 40 % des jeunes utilisent maintenant TikTok et Instagram pour la recherche, au lieu du moteur de recherche Google. Et ça, c’est une nouveauté qui révolutionne les Internets !

Comme toujours, notre conclusion est qu’en matière de marketing digital, il est nécessaire de garder les yeux grands ouverts car tout change extrêmement vite.

S’il n’est pas utile de se précipiter sur toutes les nouvelles tendances, il est important d’au moins les tenir à l’oeil et d’être prêt à s’adapter dans le cas où elles deviennent incontournables.

Article rédigé par Chrystelle Charlier,
Administratrice

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.