Thématiques | Federia
Actualités | Généralités

L’entretien de recrutement, un moment clé à bien préparer de part et d’autre !

Publié le 21 Mars 2022

Sur un marché de l’emploi où les talents sont de plus en plus rares, on est en droit de se demander qui a le plus "à perdre" au moment de l’entretien d’embauche… Au fond, le candidat pourrait se présenter face à l’employeur en étant plutôt détendu puisque, si ce n’est celui-ci, ce sera le suivant! En revanche, du côté de l’employeur, attention de ne pas rater l’occasion de "capturer" un vrai potentiel, puisque celui-ci est, par définition, plutôt rare. Le rapport de force n’est pas aussi inversé que certains le prétendent, mais il s’est clairement rééquilibré au cours de ces dernières années. Une réalité qui invite les chefs d’entreprise et autres recruteurs à bien préparer leurs entretiens de recrutement…

L’équilibre entre, d’une part, les questions à poser afin de comprendre les motivations et centres d’intérêt du candidat et, d’autre part, les arguments à développer pour le séduire, a clairement évolué ces derniers temps.

Dans une première phase, il est important aujourd’hui de poser le cadre. Ce qui veut dire expliquer en toute transparence les principes qui régissent le fonctionnement quotidien de l’entreprise : sa culture, bien sûr, mais aussi son rythme de fonctionnement, la nature des relations entre collègues et avec le management direct, les objectifs à atteindre… et aussi vérifier que ces éléments sont compatibles avec ce que le candidat envisageait avant la rencontre, tout comme avec ce qu’il attend de la part de son futur employeur.

Réinventer la liste des questions "classiques"

Lorsque vient le moment de sonder et d’approfondir le profil du candidat, de comprendre son mode de fonctionnement, mieux vaut désormais éviter les poncifs. Nous avons déjà pu constater que les traditionnelles questions telles que "Quels sont vos qualités et vos défauts?" ou "Où vous voyez-vous dans 5 ans?" ne donnent pas d’indications pertinentes quant aux possibilités de collaboration immédiate. Pourquoi ? Parce qu’il n’appartient pas au candidat de vous dévoiler ses propres faiblesses et que nul ne peut raisonnablement s’avancer sur des perspectives à aussi long terme que 5 ans compte tenu de la vitesse à laquelle les activités et les carrières se transforment. 

Il convient de vérifier, en mode conversation, l’environnement de travail qui convient au candidat, la nature de sa relation avec l’autorité (et donc avec son manager), son positionnement vis-à-vis du collectif, ou encore le type d’organisation qui pourrait se marier de la meilleure manière avec ses "impératifs" personnels (en clair, sa sphère privée).

En effet, l’entretien de recrutement vise avant tout à déterminer s’il y a un accord possible entre les besoins des deux parties : ceux de l’organisation en manque de forces vives pour mener et développer ses activités, et ceux des individus susceptibles de la rejoindre.

Aujourd’hui, il est bon de rappeler à quel point les attentes en termes de flexibilité (possibilité de travailler à domicile, horaires variables, utilisation de formules alternatives de rémunération, personnalisation du nombre de jours de congé…) ont pris le pas sur les négociations salariales lorsqu’il s’agit de confirmer l’intérêt des parties envers une future collaboration.

L’enjeu central de l’entretien de recrutement consiste donc à jeter les bases d’un accord, des bases solides, et à lever les éventuels malentendus quant à ce que l’on attend l’un de l’autre. C’est lorsque cette vérification a bien été menée que nous pouvons commencer à nous projeter ensemble dans l’avenir, en veillant d’ailleurs à trouver des talents différents puisque, faut-il le rappeler, la diversité reste à coup sûr le meilleur moyen de faire progresser nos entreprises.

Conclusion

Dans sa configuration "moderne", l’entretien de recrutement n’a sans doute jamais été aussi proche du premier rendez-vous. Il s’agit non seulement de se séduire mutuellement, mais aussi de vérifier rapidement si les fondamentaux des deux intervenants sont bel et bien compatibles. Une recherche de cohérence bien nécessaire avant de se lancer dans l’aventure ensemble.

Article rédigé par Jean-Paul Erhard, Managing Partner Peoplesphere

Day-to-Day de l'agent immobilier N°7 (Mars 2022) - En collaboration avec

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.