Thématiques | Federia
Actualités | Généralités Copropriété

Le métier de syndic reconnu comme métier en pénurie

Publié le 17 Août 2021

En juillet dernier, le FOREM établissait sa nouvelle liste des fonctions critiques et des métiers en pénurie pour la Wallonie. Pour la première fois, le métier de syndic d’immeubles apparait comme métier en pénurie de main d’œuvre sur les centaines de fonctions analysées. Le courtier immobilier est quant à lui repris comme fonction critique.

Nous vous invitons à parcourir le rapport établi par le FOREM.

Concrètement, pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises, le FOREM propose plusieurs aides, dont notamment :

  • Le fameux PFI (Plan Formation-Insertion) qui permet de former un demandeur d’emploi et puis de l’engager pour une durée au moins équivalente à la formation. Cette dernière peut varier de 4 à 26 semaines (voire plus dans certains cas). Cela permet au demandeur d’emploi d’acquérir les compétences nécessaires au métier, tout en bénéficiant d’une Dispense pour suivre une formation professionnelle. Plus d’infos ici.
  • L’Incitant + pour encourager les demandeurs d’emploi à se former à un métier en pénurie ou fonction critique. Il s’agit d’une prime de 350 euros qui est versée au demandeur d’emploi à la fin de sa formation. Plus d’infos ici.

Bon à savoir : Le bachelier en immobilier fait partie des études de plein exercice qu’un demandeur d’emploi indemnisé en chômage pourra entamer à la prochaine rentrée, tout en conservant ses allocations et sans plus devoir chercher un emploi. Attention, la pénurie de syndics actuelle n’ouvre ce droit que pour l’année académique prochaine. Il est également possible, sous conditions, de suivre une formation en alternance de bachelier en immobilier. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la charte de vie privée pour plus d'informations.